Retourvilliers

8 octobre 2012

La voix qui manque

Classé dans : Non classé — retourvilliers @ 22 h 32 min

C’est aujourd’hui que les parlementaires votent le Traité de coopération, de stabilité et de gestion (TCSG). Rappelons que ce traité prévoit d’infliger à ceux qui ne ramèneraient pas leurs déficits publics à moins de 3% de leur PIB, et/ou à ceux qui ne feraient pas descendre leur dette à moins de 60% une amende équivalente à 0,1% de leur PIB. C’est-à-dire deux milliards d’euros en ce qui nous concerne. Que la France n’atteigne pas ce double objectif et ce sont donc deux nouveaux milliards d’impôts qui s’abattent sur le contribuable.
Hélas ! aucune voix forte n’est venue interpeller les parlementaires de droite à ce sujet. Personne pour leur dire que donner satisfaction à M. Hollande, voter le traité, cela signifiait : soit, qu’ils font confiance à la gauche pour réussir là où eux-mêmes avaient échoué lorsqu’ils étaient au pouvoir – ce qui serait en somme une belle preuve d’humilité ; soit que ces mêmes parlementaires, conscients que les socialistes n’y arriveront pas, acceptent sciemment de faire condamner leur pays à deux milliards d’euros d’amende. Comme si cette pauvre France ne souffrait pas déjà assez.
Malheureusement, aujourd’hui plus personne n’a le courage de mettre les parlementaires devant leurs responsabilités. Personne ne dit mot. Tout le monde laisse la France se faire dépouiller de sa souveraineté sans chercher l’argument capable de tout remettre en cause. En un mot, l’indifférence pavoise tandis que Bruxelles s’apprête à triompher une fois encore.
Pourtant, souvenons-nous de 2005 et du référendum. Souvenons-nous du rôle que Philippe de Villiers avait su jouer pour faire gagner le non. Souvenons-nous de la fameuse directive Bolkestein qu’il avait su expliquer et révéler au grand public et de ses incidences au moment du verdict. Souvenons-nous de l’affaire du vin rosé selon Bruxelles et qu’il avait su, là aussi, mettre sur le devant de la scène.
Oui, nous en sommes convaincus, Philippe de Villiers nous manque. Il manque aux vertus du bon sens, à celles du courage. Mais ce qui est plus grave encore : il manque à la France.

D. D.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Amisderosemefalessi |
Logone |
Elijah De BLa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Umpperigordvert
| Vivelafrancebleue
| RCD Bgayet-Jijel